Ancienne route de cheval de thé au Thibet dans Bingzhongluo, Nujiang

Nom chinois : 丙中洛茶马古道

Meilleur moment pour visiter : Toute l’année

Durrée de visite recommandée : 3-4 jours

Heures d’ouverture : toute la journée

Billets d’entrée : Gratuit

Depuis les temps anciens, il y a deux routes terrestres principales le reliant au monde extérieur, à savoir la route de la soie dans le nord et Ancienne route de cheval de thé dans le sud. Créée il y a plus de deux mille ans, la route de cheval de thé est la plus haute et la plus périlleuse des anciennes routes du monde, et à ce jour, elle montre encore des signes vibrants de vie. La route de Bingzhongluo au Tibet fait partie de la route connue sous le nom de « Route du Cheval de Thé ». Bingzhongluo est situé sur le haut plateau de l’ouest de la province du Yunnan, au pied de la montagne Gaoligong. Autrefois, les Tibétains exploitaient régulièrement des caravanes de mulets et de chevaux lors de longs voyages ardus d’ici à Lhassa, et au-delà, au Népal, au Bhoutan, au Sikkim et en Inde. Ces routes caravanières sont devenues des artères vitales pour les échanges culturels, économiques et religieux entre le Tibet et l’Asie du Sud à mesure que le commerce du thé s’épanouit.

En voyageant le long de la rivière Nujiang, vous arriverez à Chawalong, la ville la plus Orientale du Tibet, qui est à environ 80 km de Bingzhongluo qui prendra environ 3 – 4 jours de marche. Le voyage entre les deux lieux zigzague à travers les pentes de haute montagne, les forêts denses, les gorges et les friches. Depuis l’Antiquité, le transport de toutes les marchandises et fournitures repose entièrement sur des caravanes de chevaux. Le thé était la principale marchandise transportée sur ces caravanes. La route était l’un des canaux par lesquels l’Armée de libération des peuples entra au Tibet.